Femmes et digital : combo gagnant ?

Où se situent les femmes dans cette nouvelle ère du digital ? Si le numérique est actuellement l’un des secteurs les plus porteurs sur le plan économique, on constate que les femmes ont tendance à déserter ce domaine. Alors, pourquoi la présence des femmes dans le digital est-elle importante, et quels en sont les enjeux ?

Les femmes dans le digital, un peu d'histoire et des chiffres

Depuis toujours, les femmes ont fait partie intégrante de la montée de l’informatique sur le marché. Ainsi, on peut citer notamment Ada Lovelace, qui a inventé le code et le premier algorithme de l’histoire en 1843, ou encore la Dr. Grace Hopper, qui a donné naissance aux langages de programmation et aux logiciels informatiques en 1953. Durant la Seconde Guerre Mondiale, on a même assisté à la naissance du Wi-Fi par Hedy Lamarr, inventrice de la technologie sans fil.

Même si la parité est un enjeu important pour de nombreux acteurs, on remarque qu’elle n’est pas encore totalement respectée. En effet, moins d’un·e entrepreneur·euse numérique sur dix est une femme, selon une étude réalisée par Ernst & Young avec France Digitale. En trente ans, le nombre de femmes ingénieures est passé de 30% des effectifs à seulement 15%. Enfin, on estime aujourd’hui que la part des femmes dans le digital est de seulement 33%.

Depuis les années 70 les chiffres dégringolent ! Alors que l’accès au monde du travail n’était pas des plus favorable aux carrières féminines, on comptait 30 à 40% de femmes dans les métiers des nouvelles technologies. En 20 ans (dans les années 90) on chute à 15% de femmes exerçant des métiers d’ingénieurs ou liés aux technologies. Pour atteindre aujourd’hui le chiffre de 11% des postes de la cyber-sécurité occupés par des femmes et seulement 27% de codeuses. Quant aux DSI des grandes entreprises françaises, elles ne regroupent que 20% de femmes

Comment explique-t-on cette baisse régulière du nombre de femmes dans les métiers du numérique ? Il semblerait que le sexisme soit l’une des premières causes : en effet, selon une étude réalisée par Social Builder, 42% des femmes ont reçu des remarques sexistes concernant leurs compétences dans le digital. Une autre explication  se trouve du côté des stéréotypes ! Quand nous pensons aux métiers techniques du digital, nous avons bien souvent l’image du geek masculin accro à son ordi et plutôt asocial. Ce qui est complètement faux car il y a un telle variété de métiers dans tous les secteurs de la vie quotidienne (santé, beauté, sport, agriculture…). 

Une présence essentielle

Il est important d’attirer les femmes dans les métiers du digital pour plusieurs raisons :

  • Le digital est un secteur d’avenir riche en débouchés sur le marché du travail

Le secteur du digital, secteur d’avenir, nécessite de plus en plus de professionnel.le.s très qualifié.e.s et innovant.e.s. D’après une évaluation de la Commission européenne, il manquerait plus de 700 000 professionnel·le·s du numérique en 2020. Ce secteur offre des opportunités de carrière très intéressantes pour les femmes. Elles ont totalement leur rôle à jouer dans l’économie et sa dynamisation.

  • Construire un monde numérique plus en phase avec la réalité sociétale.

La présence des femmes dans le digital est importante d’un point de vue sociétal. Cette absence de mixité pose problème dans la mesure où elle est à l’origine de biais (souvent sexistes) dans les solutions et dispositifs informatiques développés. C’est tout particulièrement le cas dans le secteur de l’intelligence artificielle. Plus de femmes dans le digital permettrait de constituer davantage d’équipes mixtes et de trouver un meilleur équilibre permettant de développer des solutions innovantes pour tous.te.s.

Comment attirer les femmes dans les métiers du digital ?

Une des premières solutions consiste à briser les stéréotypes de genre, notamment par le biais de l’éducation. Pour ce faire, il est important de parler aux jeunes femmes et de leur faire connaître l’existence du digital et toutes les opportunités qu’il propose. De plus, il faut créer des initiatives qui mettent en valeur les femmes du digital. En effet, les femmes s’épanouissant dans le digital existent, et il est aujourd’hui essentiel d’entendre leur voix et de démocratiser leur parole. On peut citer certaines initiatives qui ont déjà vu le jour :

  • L Digital : une association lyonnaise qui accompagne et sensibilise les femmes aux métiers et aux débouchés du numérique en Auvergne Rhône-Alpes. Elle publie chaque mois un portrait de femme ou d’étudiante inspirante pour donner des rôles modèles aux jeunes filles. Elle propose également des ateliers d’accompagnement aux femmes en reconversion dans un métier du numérique. 
  • Femmes@numérique : ce collectif, porté par 6 associations fondatrices (AFMD, Conférence des grandes écoles, Cigref, Social Builder, Numeum et Talents du numérique), associe un collectif d’environ 50 associations (dont L Digital à Lyon) et peut compter sur l’appui d’une quarantaine d’entreprises sensibilisées à l’inclusion des femmes dans le numérique. Il a pour objectif de promouvoir les femmes dans le numérique et de montrer leur nécessité.
  • JFD (anciennement Journée de la femme digitale) : mouvement de l’innovation au féminin, sert de tremplin médiatique pour les femmes entrepreneuses et intrapreneuses, et les jeunes filles qui innovent pour un monde meilleur. Depuis 2013, JFD organise le Prix les Margaret, qui récompense chaque année des femmes entrepreneuses et intrapreneuses en Europe et en Afrique, « dont les projets et innovations répondent aux grands enjeux de notre société ».

Cet engagement au service des femmes dans le digital est l'un des plus importants pour Cécile, la fondatrice de l'agence Uccello. Pour cela, elle a choisi de donner du temps à différentes associations.

Recommended Posts