Le doxing en ligne, kézaco ?​

Actu numérique - Doxing

Le « doxing »… mais kézaco ? Si, comme moi, vous n’aviez jamais entendu du doxing en ligne, l’agence Uccello vous donne l’occasion d’enrichir votre vocabulaire numérique !

Petite définition du doxing

Le terme “Doxing” (qui peux aussi s’écrire Doxxing) est formé de la contraction de « drop » et « docx » et signifie « fournir des preuves » ou encore « lâcher des infos »).

C’est une pratique de cyber-harcèlement qui consiste à collecter des informations permettant  d’identifier quelqu’un en ligne (par exemple le véritable nom, l’adresse, le lieu de travail, le numéro de téléphone, des informations financières ou personnelles) puis de les divulguer publiquement sans autorisation de la personne concernée.

Ce phénomène n’est pas récent. Il est appru dans les années 90 parmi les membres de la cyber-criminalité. Ces “querelles” entre pirates aboutissaient à la divulgation de documents (“Docs”) personnels sur les uns et les autres. 

Il s’est ensuite étendu à la société en général pour devenir le terme parlant de la collecte puis la divulgation de sonnées personnelles. Il est le plus plus souvent utilisé dans un objectif d’extorsion de fonds (chantage), de harcèlement journalistique, de vengeance et de revenge porn.

Comment lutter contre le doxing ?

Le doxing peut avoir un effet terrible sur la vie des personnes visées. Certaines doivent déménager, changer d’emploi, se cacher pendant des années.

C’est pourquoi la loi française tente de protéger les victimes. Le Code pénal punit d’amende et d’emprisonnement la calomnie, l’atteinte à la vie privée et la violation du secret des correspondances. Des peines pouvant aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende.

Vous voulez savoir comment vous protéger contre ce phénomène ? Tout est dit dans cet article de Rédacteur.com.

Recommended Posts